In Blog

MaPS a vu le jour en 2008 pour répondre aux besoins de gouvernance des données d’un distributeur. Depuis MaPS System n’a eu de cesse d’évoluer, et ce, au même rythme que le monde du digital

Nous connaissons différentes solutions adaptées à différentes problématiques des acteurs du digital aujourd’hui et plusieurs formes de ces solutions, dont MaPS, sont à dissocier. 

C’est parce qu’on nous pose souvent la question, que nous avons décidé d’éclaircir ce sujet au travers de ce petit article.
Alors, MaPS System, solution SaaS, PaaS ou Open-Source ?

Rappel sur les acronymes et leurs sens…

… avec un back to basics : le terme « Open Source » fait référence aux logiciels Open Source. Ces logiciels, publiés sous licence, sont constitués de sorte que tout le monde puisse l’utiliser, en clair : n’importe qui peut voir, modifier et distribuer le code. Exemple tout simple d’un logiciel open-source : Adobe Commerce (aka Magento 2), version community.

→ Ce n’est pas le cas de MaPS System qui n’est pas libre d’accès. Premier acronyme donc, qui ne correspond pas aux propriétés de notre solution.

Quid du SaaS ?

Une solution SaaS, « Software as a Service, ou en français, « logiciel en tant que service », est une solution logicielle applicative hébergée dans le cloud et exploitée en dehors de l’organisation ou de l’entreprise par un tiers, qu’on peut aussi appeler communément, fournisseur de service. Vous pouvez utiliser une solution SaaS avec une simple connexion internet. 

A la différence d’une solution open-source, l’utilisation d’une solution SaaS est généralement facturée selon : un abonnement mensuel ou encore le nombre d’utilisateurs. Vous bénéficierez de l’ensemble des services proposés par l’outil ainsi que de l’automatisation des mises à jour et des nouvelles versions du logiciel, sans intervention de votre part. Vous pourrez selon certaines solutions, modifier une grande partie du code pour s’adapter à vos besoins, mais le cœur de la solution ne pourra pas être touché.

Autre exemple d’un logiciel SaaS : Shopify. Les facturations vont de 30$ à 2000$/mois, selon votre activité, votre revenu ou encore la cible que vous targettez.

→ Une forme que l’on pourra retrouver sur notre application MaPS Light, destiné aux e-commerçants ayant un besoin de vendre leur produits plus vite sans ressources supplémentaires de leurs côtés. MaPS Light fera l’objet d’un autre article plus détaillé.

Le côté On-Premise

« On-Premises », comprenez en français, « dans les locaux » ou « sur site ». Ceci pour faire référence à l’utilisation du serveur et de l’environnement SI de l’entreprise. Suivant ce modèle de solution, le client, ou le licencié, achète ou loue un logiciel basé sur un serveur qui sera installé sur son propre serveur (celui dudit client) ou sur un serveur loué (par le client et par un tiers).

Contrairement au cloud computing (qui correspond à l’accès à des services informatiques via Internet à partir d’un fournisseur), les clients bénéficient avec le modèle On-Premises du contrôle à 100% sur leurs données et doivent assumer de ce fait tous les risques qui peuvent y être associés. Bien entendu et ce qui va de soi, c’est que le modèle On-Premises exclut toute utilisation du matériel du fournisseur et se différencie donc implacablement des modèles de cloud computing.

→ Vous pouvez aussi retrouver ce modèle en adoptant MaPS System pour collecter et gérer vos données produits. Vous pourrez choisir d’héberger vos données chez nous directement, chez un autre hébergeur si vous le souhaitez ou chez vous directement, pour avoir un total contrôle sur vos données.

Focus sur le modèle PaaS

Le modèle PaaS, traduit par « Plateform as a Service» est un modèle en Cloud dans lequel un fournisseur tiers fournit aux utilisateurs via Internet différents outils matériels et logiciels nécessaires au développement d’applications. Un fournisseur PaaS hébergera donc le matériel et les logiciels sur sa propre infrastructure et libérera les développeurs impliqués dans le projet de l’obligation d’installer le matériel et les logiciels en interne pour développer ou exécuter une nouvelle application.

→ C’est le modèle témoin chez MaPS. Même si une formule On-premise est disponible, que du développement spécifique est possible qu’importe le modèle choisi et que le SaaS se rapproche fortement de notre offre MaPS Light dont nous vous parlions précédemment, MaPS intéresse le plus souvent sous la forme de PaaS, pour les avantages que cela offre, notamment sur le fait que les utilisateurs de notre solution PIM/DAM/MDM/PXM peuvent être 100% focus sur la création et l’exécution d’applications sans se soucier de la construction et la maintenance de l’infrastructure ou des services sous-jacents par exemple.

On peut vous montrer un aperçu de notre solution ici ou vous pouvez nous contacter directement à sales@maps-system.com. 

MaPS Summer Blog Edition - Les articles